Le Journal » Articles » Micro royal pour La Reina, King Kapital B et Sa Majesté Lintrus
Publié le 4 March 2021 à 20h26

Micro royal pour La Reina, King Kapital B et Sa Majesté Lintrus

4206C686-3DBF-478B-8B29-2749D371329A




Urbaines Royautés

Avec le soutien de grands noms, Ellife continue de donnevoix au real hip hop de Montreal.

 

Amorcée en force avec Imposs, la nouvelle saison du live de Duendy Tucler sur Instagram donne la parole à des artistes incontournables du hip hop montréalais. Une synergie qui unit nouveaux talents et vétérans, de La Reina à King Kapital B et Sa Majesté Lintrus.

 

« À l’origine, on parle de la culture latine dans le mouvement et aujourd’hui, on invite d’autres artistes qui représentent le hip hop de Montréal, affirme DuendyTucler, qui se trouve à la barre d’ElLife. We talk English, on parle français, you know. »


Un exemple en or avec La Reina, qui vient à peine de sortir le superbe clip Expensive Fabrics avec Ceo Murdaa. Une œuvre exhalant un parfum royal, tournée en pleine pandémie dans les espaces vides du centre-ville aux abords de la Place des Arts.

 

Clip Expensive Fabrics, La Reina et CeoMurdaa

 

La crown, l’artiste la porte aisément. « Reina, c’est mon nom de famille, dit celle qui s’affirme depuis un an et demi par des clips bien réussis. Au secondaire, mon aka, c’était Young Reina. »

 

La Reina raconte durant l’entrevue avoir acquis le sens de la musique grâce à son père, musicien montréalais d’origine panaméenne qui exerce la profession de DJ. Lors d’une invitation d’une amie à chiller avec des artistes de son réseau alors qu’ils enregistraient en studio, un déclic se produit. « J’ai fait le beat de Gwap et j’ai mis en ligne un extrait sur Snapchat, dévoile-t-elle à propos de sa première pièce, qui allait ensuite devenir virale. Il y a plus de 100 personnes qui m’ont add cette journée-là, j’ai vu que les gens aimaient et je me suis dit que je devais continuer. »

 

Quelques mois plus tard, la pandémie arrive et l’album qu’elle prépare doit être mis en pause. Celle qui se distingue par sa voix envoûtante et les accents trap de ses compositions continue de présenter des nouveaux clips et elle établit des collaborations avec des artistes reconnus comme Syla et JoDolo. « On a beaucoup à sortir pour l’été, dit-elle. Je viens tout juste de terminer des pièces faitesfrom scratch avec deux bad bitches de Montreal, Amber etSLM. »

 

Duendy considère qu’il s’agit d’une production de qualité. « Le talent, le charisme et le travail sont réunis, dit celui est d’abord artiste hip hop.  C’est une combinaison qui peut mener à une carrière internationale. »

 

Loyautés réelles

Avec un EP d’une valeur unique, une figure emblématique revient aujourd’hui et ses nouvelles œuvres le dévoilent au sommet de son art. No kidding, King Kapital B is in the house.

 

And for R.E.A.L. Recognizing Everybody Ain’t Loyal, voici ce que signifient ici les initiales du nouveau EP. D’ailleurs, il s’agit d’un propos qu’illustre bien la mise en scène duclip de la pièce All In.

 

Clip All lIn, King Kapital B

 

« Il y a beaucoup d’idées qu’on souhaite porter à l’écran, pour présenter quelque chose de réel et de cru, dit-il en précisant que la réalisation de ce clip s’inscrit dans le contexte d’une démarche d’envergure cinématographique. On veut que le public aime et soit en mesure de relate. » 

 

Venu comme le soulève Duendy « représenter le premier le gangsta rap à Montréal », l’artiste a fait sa marque avec des œuvres au statut iconique comme Welcome to Greenland. « On exprimait directement ce qu’on vivait, dit-il en faisant allusion à cette époque où prenaient aussi leur essor des artistes comme Imposs et Connaisseur Ticasso. C’est ce qui a fait l’impact. »

 

Un parcours qui lui vaut cette couronne à son nom, comme le soulève lors de l’entretien l’animateur d’Ellife. « A kinggot to represent his people, dit-il. Ce sont ses actions et sa manière de se comporter qui rendent les gens fiers. »

 

Aujourd’hui, King Kapital B continue de promouvoir de nouveaux talents avec Red Dot Productions et son affiliation avec 100 Family Records. Ce qui lui permet de créer des liens privilégiés entre les jeunes et les O.G. « Il ya des vétérans de retour, they do it like they were young, soulève-t-il. Shout out à tous les artistes qui proposent du vrai changement et du vrai love. »

 

Intrusion souveraine

Artiste qui effectue un retour particulièrement remarquable et qui se trouvait récemment de passage à ElLife, Sa Majesté Lintrus. Récipiendaire d’un Félix avec la formation Atach Tatuk, il s’affirme par un style exceptionnel de même que par ses nombreux engagements auprès de la scène hip hop de Montréal.

 

« Le mouvement montréalais appuie beaucoup la scène latine qu’on essaie de propulser, dit d’entrée de jeu lors de l’entrevue Duendy. La hate vient parfois de notre communauté, alors que les autres communautés nous appuient. »


D’ailleurs, l’animateur d’Ellife lui rappelle qu’il a déjà fait l’animation d’un spectacle qui célébrait la culture latine à Montréal. « Il y avait beaucoup de love, même si je ne parle pas espagnol, se souvient-il. Je n’ai jamais voulu me priver de travailler avec des gens parce qu’ils sont d’un autre quartier ou d’un autre gang. »

 

Un sens de l’ouverture auquel il tient et qu’il en vient à exprimer avec le DéZèd Show, qui met en lumière avant même les premiers podcasts le mouvement hip hop québécois. « J’allais dans des cyphers où je ne fittais pas nécessairement, dans différents types d’événements et certains me le reprochaient, raconte-t-il. C’est pour ça que je m’appelle Lintrus. »

 

Au fil de ce parcours artistique, l’artiste développe sa signature et celle-ci s’affirme progressivement comme incontournable. Également entrepreneur, Sa Majesté fait aujourd’hui à nouveau surface avec le clip de Brassé, où figurent plusieurs artistes comme OTT et Ibou Kane.

 

Clip Brassé, Sa Majesté Lintrus

 

« Brassé, ça veut dire grind en créole, c’est faire quelque chose alors je veux aussi envoyer un message, dit-il. Que tu drilles dans l’art, le design ou le street, brasse, mon gars, fais attention, don’t get caught, mais brasse parce que la ville a besoin de ça, il faut brasser jusqu’à ce qu’on sorte du lot. »

 

Tous les entretiens d’ElLife sont disponibles en archive sur la chaîne YouTube.