Le Journal » Articles » Un entraîneur réputé revient dans le rap sur un beat produit par Diceplay
Publié le 22 février 2021 à 11h17

Un entraîneur réputé revient dans le rap sur un beat produit par Diceplay

L’entrepreneur québécois d’origine haïtienne Redggy Nicolas alias Jupiter ne chôme pas ! Conférencier, professeur de yoga certifié depuis près d’une décennie; il fait des retraites, il médite et s’entraîne des heures et des heures par semaine au Crossfit Force5 de Laval. Redggy Jupiter a notamment entraîné plusieurs noms bien connus de l’émission télé-réalité Occupation Double. Mais ce n’est pas tout: il sait aussi rapper.  En décembre, il annonçait sur Instagram que son premier vidéoclip hip-hop en tant que Jupiter serait disponible le 1er janvier. Produit par diceplay beats et réalisé par Joel Martinez, son clip “101 problèmes” est maintenant disponible partout. 

 

 

 

 

 

Voici ses réponses à nos questions

 

 

Premièrement, tu viens de quel coin de Montréal ?

 

Je viens de Laval. J’ai grandi plus précisément à Fabreville ! 

 

 

 

D’où t’est venu ton nom d’artiste Jupiter ?

 

Avant, mon nom était Maybach, ensuite Mams et officiellement maintenant Jupiter! Mon surnom Jupiter a débuté vers 2014, lorsque j’ai décidé d’aller à 100% dans ma carrière Yoga Fitness et les compétitions Mondiales. J’ai été gagnant 2 fois de suite dans le bodybuilding (SuperLeague – WORLD HEAVYWEIGHT CHAMPION). 

Première fois à Las Vegas contre Terron Beckham (cousin à Odell Beckham Jr) et la deuxième fois à Montréal contre la légende Johnny Jackson. Depuis, on me surnomme “THE STRONGEST YOGI ON EARTH”.

Jupiter c’est pour le dieu romain qui gouverne la terre et le ciel, ainsi que tous les êtres vivants s’y trouvant. Pour être plus simple, c’est comme ZEUS pour les Grecs. Toutefois, ils ont chacun leur particularité. Jupiter c’est aussi pour la planète, c’est la plus grosse planète du Système solaire.

 

 

 

Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la musique ?

 

J’ai toujours aimé la musique. Plus jeune, au secondaire, je produisais des instrumentales dans le sous-sol de chez mes parents et je jouais au football. J’ai toujours aimé le son à THREE 6 MAFIA. Ensuite, j’ai commencé à écrire pendant mes 3 saisons avec les Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal pour le fun et lorsque j’ai arrêté de jouer au football, j’ai commencé à rapper. Pour le rap j’ai toujours été inspiré de Lil Wayne. Ma première chanson c’était: MAYBACH – Dans ma ville (prod. par Diceplay)

 

 

 

Ton premier clip Vallée Cachée est sorti en 2014 et après on ne t’a plus entendu. Pourquoi ? 

 

En 2014, c’est la que j’ai sorti mon premier et dernier single en tant que rappeur sous le nom de MAMS.  

Au même moment, j’écrivais des chansons pour une artiste R&B. Notre première chanson jouait dans les plus grandes radios du Québec et un jour j’ai reçu l’appel important d’un directeur artistique d’un des plus gros postes de radio afin de m’expliquer qu’il ne pouvait plus laisser la chanson en rotation car la décision venait de plus haut. 

Surpris, j’ai respiré, j’ai accepté le moment présent et je me suis dit que l’univers avait un plan pour moi.

J’avais autre chose à faire que rapper et écrire depuis ce jour (rire)  alors je suis parti dans le chemin du Yoga et j’ai créé le Yoga Fitness. Durant ces années, je suis devenu connu à travers le Québec dans l’entraînement alors j’ai déployé mon talent dans le fitness. 

 

 

 

 

Tu as signé ton retour avec ta nouvelle chanson 101 problèmes. Que réponds-tu à ceux qui diront que tu as imité le classique  de Jay-Z « 99 problems » ?

 

J’ai écrit les paroles de la chanson sur l’instrumental de Megan Thee Stallion – Captain Hook. C’est sûr qu’en écrivant le texte j’ai fait allusion automatiquement à 99 problems car les titres se ressemblent. Respect à Jay-z !

 

 

 

Selon toi, qu’est-ce qui te différencie des autres rappeurs à Montréal ?

 

Ma vie ! Mon passé ! Mon histoire est super différente! J’ai vécu l’obscurité profonde comme j’ai vu la lumière. J’en suis rendu qu’au 1⁄4 de ma vie seulement. J’ai des sujets et une manière d’écrire très uniques. Je crois que les gens devraient prendre le temps de lire la poésie derrière mon son. 

 

 

 

Sur ton instagram tu as publié un extrait de ton passage au podcast KiKi parle de Kiari. Tu parles des haters en racontant que tu pries pour eux le soir. Te considères-tu comme quelqu’un de croyant ? Si oui, quelle place la religion occupe dans ta vie ? 

 

En fait, je me considère comme un être spirituel. Je crois en moi et je crois en nous. Plus jeune, comme dans la majorité des familles haïtiennes, on allait à l’église tous les dimanches. C’est sûr que je ne suis pas religieux aujourd’hui mais la parole a été un bon guide pour la personne que je suis devenue. Je suis plutôt un YOGI! Namasté!

 

 

 

Dis-nous ce que représente le Yoga pour toi ? 

 

Le Yoga c’est tout simplement l’art, de l’écoute de soi-même à travers la respiration, les postures et les étirements ! C’est très important de prendre un moment pour s’écouter tous les jours en laissant tout de côté! Je recommande le Yoga à tous les Rappeurs.  Let’s go! 

 

 

 

Prévois-tu sortir un projet solo pour 2021 ?

 

Oui, je prévois de sortir un EP mais je n’ai pas encore de date.

 

 

 

Avec quel artiste t’aimerais collaborer dans le futur ?

 

 J’aimerais bien avoir le rappeur Maes dans un refrain ou sinon les chanteuses Cœur de pirate, Ingrid St-Pierre.

 

 

 

Quelle est ta plus grande qualité et ton plus gros défaut ? 

 

Qualité: charisme époustouflant 

Défaut: borné 



 

À quoi peut-on s’attendre de Jupiter dans les prochains mois  ?

 

Dans les prochains mois vous risquez de voir d’autres nouveaux singles. Mon prochain single s’appelle “FLYBOY”. Je prône aussi le mode de vie du bien-être 24/7. Je sors des nouveaux défis d’entraînements 5 à 6 fois par année sur ma plateforme web

 

 

 

Suivez Jupiter sur ses réseaux sociaux 

Site web

Instagram 

Youtube 

iTunes

Spotify

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tags : Jupiter