Le Journal » Articles » M@heo: « Je suis là pour « entertainer » en même temps avec une touche de realness »
Publié le 26 January 2021 à 10h55

M@heo: « Je suis là pour « entertainer » en même temps avec une touche de realness »

Le rappeur et entrepreneur M@heo est de retour avec un nouveau single intitulé « VVCR » issu de son nouvel album « K.O.B 2 » bientôt disponible. Auteur-compositeur-interprète, producteur, ingénieur de son, et organisateur d’événements, M@heo n’a pas froid aux yeux lorsqu’il est question de manifester ses ambitions. Optimiste et déterminé, 2021 sera une année chargée et fructueuse pour lui. 

 

FE882826-0F6C-400A-AA6C-2DE39977539A

 

 


Premièrement, t’as quel âge et tu viens de quel coin ?

36 ans, originaire de Gatineau,






D’où t’est venu ton nom d’artiste M@Heo ?

À l’adolescence, dès l’âge de 15 ans, j’ai découvert ma passion pour la musique et c’est à cet époque de ma jeunesse que mon surnom « Mathéo » à vue le jour par l’entremise de mon entourage . Bien que ce prénom a connu une hausse en popularité, j’ai donc modifié l’orthographe en remplaçant le « at » par un »@« afin d’être en mesure d’être reconnu parmi les autres, tout simplement et voilà comment est né « M@Heo »

 

 


Qu’est ce qui t’a poussé à te lancer dans la musique ?

Je suis omniprésent depuis toujours en Outaouais et ce, depuis l’âge de 15 ans et c’est à ce moment que j’ai développé cette passion pour la musique. 

À 17 ans, j’ai fait mes débuts comme producteur pour une station de radio locale et j’ai organisé une multitude de shows à Gatineau dont le lancement des artistes suivants; Souldia, Farfadet et Rymz . Confus je lui ai aussi prêté main forte. J’ai apporté ma contribution afin d’aider de près ou de loin, tous les shows hip-hop qui se sont produits au cours des dix dernières années.

 

 


Tu as récemment sorti ton single « VVCR » avec Boutot, comment s’est fait cette collaboration ?

J’ai approché Boutot, un ami de longue date, avec ce projet au cours de l’été 2020. Je pouvais déjà visualiser Boutot me « dropper » de quoi de lourd sur cette track et c’est alors que je lui ai dit: «si t’embarques pas, je la sortirai pas! »

 

 



Qu’est-ce qui t’a inspiré à faire cette chanson ?

Le concept et le message que je souhaite passé à travers cette chanson c’est de dire que peu importe la profession que tu fais, que tu sois un business man accompli ou un gangster endurci, que ce soit avec ou sans le rap, l’objectif reste le même; Vivre vieux et crever riche ! 

Et rien nous empêchera d’atteindre cet objectif. C’est de là que vient l’idée et le concept de ce vidéoclip que j’ai pris plaisir à tourner, et ce moment à la fin où je me réveille et réalise que tout ça n’était qu’un rêve. (rire) 

Il ne faut jamais cesser d’y croire, peu importe le rêve que l’on chéri. C’est pour cette raison qu’on se lève tous les jours. Il suffit de vouloir afin de pouvoir et c’est possible de le faire sans avoir recours à la violence ni la drogue. 

Je m’adresses aux jeunes de cette génération sur mon prochain album afin qu’ils restent dans le droit chemin car c’est eux le futur. 

 

 




Travailles-tu sur un projet solo qui sortira bientôt ?

Oui! Mon 2e album, c’est-à-dire la deuxième partie de 

« Karma ou bénédiction » (K.O.B) La suite», sera disponible sur toute les plateformes vers la fin février. 

Un incontournable album qui saura plaire aux fanatiques du hip-hop old et new school. Mon premier album est déjà disponible sur spotify pour ceux et celles qui désirent me découvrir en tant qu’artiste.





Selon toi, qu’est-ce qui te différencie des autres rappeurs du Québec  ?

Je crois que c’est le vécu, les leçons mentionnées dans chaque chanson. Mes «flows sans « auto-tune » et la vibe sauront comment tracer leur chemin dans les playlists de ces adeptes gourmands du rap à travers le Québec. 

Je suis là pour « entertainer » en même temps avec une touche de realness ainsi qu’un brin d’humour pour vous en donner encore plus.

Le rap est avant tout un passe-temps donc je n’ai aucune attente envers la sortie de mon deuxième album et peu importe que ce soit une bombe ou non , je continuerai de faire de la musique et de la partager avec vous. 

Peu importe ce que diront les critiques, je suis prêt et je respecte l’opinion d’autrui. Cet album est un projet dont je suis fier et pour moi, c’est ça le plus important. Que voulez-vous, on ne peut pas plaire à tous le monde!

 

 


 Avec quel(s) artiste(s) t’aimerais collaborer dans le futur ?

Souldia, Imposs, Connaisseur Ticasso , Manu, Rymz, Og Cyrus, Seul, Les Anticipateurs, peut-être Watson (joke). Bref, ce sont tous des sources d’inspiration et des artistes que j’apprécie particulièrement pour leurs talents.

 




Quelle est ta relation avec Les Productions Drop ?


J’ai signé un contrat de licence avec Spartack, un passionné et un enblème dans le monde du Hip Hop Québécois avec l’étiquette « Drop ». C’est son désir de pousser ses artistes et son professionnalisme qui m’a montré que c’était cette voie que j’allais suivre.

 




À quoi on peut s’attendre de toi pour 2021 ?

2021 sera une année avec des gros hits et des vidéos avec des concepts uniques. J’ai vraiment hâte de vous dévoiler le fruit de la « seed » que j’ai semé.

En attendant, vous pouvez aller écouter mon album « K.O.B » sur toutes les plateformes et me suivre sur ma chaine youtube. 

 

 

 

Suivez M@heo sur ses réseaux sociaux 

Facebook

Instagram 

Spotify 

 

 

Visionnez dès maintenant le clip VVCR

 

 

 

 

 

Tags : M@heo